Vous êtes ici : Accueil Passer à l'action Que dit l'Eglise Catholique ? Textes de l'enseignement de l'Eglise

Aller au contenu.

Textes de l'enseignement de l'Eglise

textes de l’enseignement de l’Eglise autour de la transmission de la vie

L'Église, dépositaire du trésor du mariage que le Christ a élevé à la dignité de sacrement, a toujours travaillé pour en sauvegarder la noblesse jusque dans ses dimensions de relations sexuelles et de fécondité.

 

Elle a dû, au cours des siècles, affronter diverses tentatives de réduction du mariage compris soit comme une simple union sociale soit comme une union spirituelle éthérée.

La place de l'union charnelle et de la procréation a toujours été au cœur de l'enseignement de l'Église et de ses Maîtres.
 

Mais au XX° siècle, avec les nombreuses découvertes en biologie et une pensée de plus en plus matérialiste (dissociant le corps et l'esprit), l'Église a affronté le défi de maintenir uni l'union charnelle amoureuse et l'ouverture à la fécondité. Le Pape Pie XI, en 1930, avec l'encyclique Casti connubii a renouvelé et relancé la réflexion sur le couple et la fécondité.
 

L'Église s'est saisie de la question de la régulation des naissances lorsque l'avancement des découvertes scientifiques a permis de connaître les cycles féminins de fécondité.

 

Elle y a vu une voie morale à proposer aux couples désireux de réguler les naissances de leurs enfants et de vivre harmonieusement la sexualité au cœur du Mariage.

Ainsi les textes du Magistère de l'Église Catholique présentent un développement homogène.

Lors du Concile Vatican II, le Pape Paul VI avait demandé que soient soustrait à la discussion des Pères conciliaires la question de la contraception et de la régulation des naissances. Il se réservait le droit de revenir sur cette question dans un document pontifical.

C'est ainsi qu'ayant constitué une commission de théologiens et d'experts (médecins et accompagnateurs de couples), il put écrire et proposer aux membres de l'Église son encyclique Humanae Vitae, en 1968.

La publication de ce texte en pleine crise de société déclencha une tempête médiatique et un rejet instinctif jusque dans les rangs de l'Église. Pour autant l'enseignement ecclésial qui suivra cette encyclique ne remettra jamais en cause ce que Paul VI avait écrit. Au contraire, le Pape Jean Paul II confirmera et développera Humane Vitae tant dans l'Exhortation apostolique Familiaris Consortio (du 22 novembre 1981) qui faisait suite au Synode des Évêques sur la Famille (du 26 septembre au 25 octobre 1980) que dans ses "Catéchèses du Mercredi", du 11 juillet au 28 novembre 1984 (cf. Jean Paul II, Homme et femme il les créa, Cerf, 2004, p. 619-686).

Et le Pape Benoît XVI réaffirme la validité de la proposition de l'Église pour le XXI° siècle.
Face à ce développement de la doctrine en ce domaine, il convient d'approfondir cet enseignement avec un cœur et une intelligence ouverts à la vérité qui se donne à celui qui la cherche.

Gaudium et Spes  §§ 47 à 51
Humanae Vitae
Familiaris Consortio  §§ 28 à 35
Evangelium Vitae §§ 42-43
Discours de Benoit XVI pour les 40 ans d’Humanae Vitae (2008)

>> Autres textes éclairants

Logo CLer Amour et Famille